La « Jeune Génération »

Vue par les ainés, puis mise en contexte

Retour Sommaire

Le regard caricaturé des aînés


— Ils ne veulent pas travailler
— Ils font ce qui les arrange
— Ils sont cyniques et sans valeurs
— Ils ne s’engagent pas dans la durée
— Ils ne respectent ni l’âge ni la hiérarchie
— Ils n’ont pas envie de faire des efforts et croient que la vie est facile
— Ils ne sont pas intéressés par la compétition
— Ils préfèrent le plaisir à l’effort

Retour Sommaire

Le point de vue des « jeunes »

  • Ils ont vu leurs aînés se faire abimer par le travail ; Ils sont moins décidés à lui donner un place démesurée ; au système, ils préfèrent la rencontre : y-a-t-il quelqu’un, ici ?
  • Ils voient un système qui dit avoir raison … … au détriment des personnes ; ils ont moins peur de le contourner, ils s’adaptent par nécessité !
  • Ils voient que leurs aînés sont relativement perdus, que les façades s’écroulent ; économie, politique, culture, tout est « marketé » et devenu vendable ou achetable (voire vendu ou à j’ter)
  • Leurs aînés ont fabriqué un monde déréglé ; ils se retrouvent endettés pour un idéal contestable : la dette est financière, sociale, culturelle, environnementale…
  • Ils ont un désir de vraie coopération, sur une base réaliste : pas les galons, ou l’âge, mais l’autorité de compétence ; ils savent faire des alliances provisoires, en cas de besoin
  • Ils sont moins tentés par le pouvoir, qui est addictif et peu efficace, contrairement à l’autorité, qui émerge de fait, dans les situations, grâce aux compétences ou qualités
  • Ils savent que la coopération est capable de conduire une équipe vers une réussite, même partielle, même provisoire ;
  • Ils préfèrent la plaisir partagé à la solitude angoissante du pouvoir : être perdu à plusieurs, c’est plus viable que seul, et en plus, ça peut être « fun » de chercher ensemble

Retour Sommaire

Contact (Contact & Liens)